Jean-Didier Bergilez

You are here

Jean-Didier Bergilez's picture

Jean-Didier Bergilez (*1974, Bruxelles) est licencié en philologie romane, agrégé et architecte. Il enseigne à la faculté d’architecture La Cambre Horta de l’ULB / ISA-La Cambre (Bruxelles) depuis 2002, y coordonne depuis 2007 le Laboratoire d’Histoire, Théorie et Critique et, depuis 2011, hortence, laboratoire de recherche en Histoire, Théorie et Critique de la faculté. 

Il a fondé en 2004, avec Thibaut Rome et Michel Lefèvre, le bureau Label Architecture qui représenta la Belgique à la Xe Biennale internationale d’architecture de Venise (2006), avec le projet intitulé La Beauté de l’ordinaire. Comment je me suis disputé avec mon voisin.

Depuis 2005, il est membre de A16 (Bruxelles), plateforme éditoriale pour la réflexion architecturale en Belgique ; membre du comité de rédaction des revues Criticat, CLARA (2012-2013) et SEXTANT (2013-). Il a entre autres publié les ouvrages Dithyrambes. (Re)Nouveaux Plaisirs d’Architecture #3 (CIVA/ULB, 2013), Architecture et réflexivité. Une discipline en régime d’incertitude (avec S. Guisse, M.C. Guyaux, La Lettre volée, 2008), Collection d’architectures (avec M.C. Guyaux, V. Patteeuw, A16/CWB, 2007), De la participation urbaine. Le cas Flagey (avec T. Bouhassoun, G. Grulois, I. Lund, La Lettre Volée, 2005), ou la collection Jeunes Architectures (avec V.Brunetta, V. Patteeuw, M.C. Guyaux, CIVA/A16, 2005-2010).

Il collabore avec différentes revues comme critique ou chroniqueur. Ses recherches portent entre autres sur l’architecture contemporaine belge, les théories et épistémologies architecturales (XX-XXIe), les médiations et « ce que les Gender Studies font à l’architecture ». Dans ce cadre, il mène actuellement une recherche doctorale intitulée "Dispositifs spatiaux pour sexualités parias. Cartographie d'une planète libertine".

Éléments pour une pensée critique en architecture.

La controverse de l’Équerre d’Argent 2007.

Auteur
  • Typhaine Moogin
Promoteur
  • Jean-Didier Bergilez
En octobre 2007, Le prix de l’Équerre d’argent, principale récompense architecturale française, est remis aux architectes Nathalie Franck et Yves Ballot pour la réalisation d’un groupe scolaire dans la banlieue bordelaise. Quelques jours plus tard, des architectes réagissent et lancent une pétition à l’encontre du résultat. Ce sera le début d’une polémique animant la sphère architecturale française pendant plusieurs mois et dont les conséquences peuvent aujourd’hui encore être perçues...
Espace « Sexografies » in 1.000m2 of desire © Jean-Didier Bergilez, 2016

1000m2 de désir

Architecture et Sexualité

Auteur
  • Jean-Didier Bergilez
Des boudoirs pour hommes? Un phalanstère communautariste régi par les passions? Un centre de divertissement multimédia dévolu à la sexualité ? Une armée de volontaires sexuels ? Des espaces...